Perte de cheveux au féminin

implant-capillaire-perte-de-cheveux-au-féminin
 
La perte des cheveux touche surtout les hommes. Mais cela n’épargne pas non plus les femmes. À la différence, dans la plupart des cas, chez la gent féminine, il s’agit d’une perte de cheveux temporaire de quelques mois ou de quelques années. Il est rare chez la femme qu’elle devienne entièrement chauve suite à une perte de cheveux. Beaucoup ont par ailleurs dû rencontrer ce souci à une certaine période de leur vie. En effet, les causes de la perte de cheveux chez la femme sont multiples. Mais quoi qu’il en soit, perdre ses cheveux est souvent une source de panique. On se demande quand cela va s’arrêter et si cela ne deviendra pas un handicap esthétique. Faisons le point sur les différentes causes de la perte de cheveux au féminin.

 

Chute de cheveux au féminin : les causes



 

La fatigue et le stress

Le stress et la fatigue peuvent être à l’origine de la perte des cheveux. Un accident, un important choc psychologique, une grosse fatigue bouleverseraient le métabolisme et la chevelure se retrouverait fragilisée. Les cheveux tomberont alors, et la chute pourrait durer quelques mois. Un traitement adapté permettrait de rebooster le métabolisme et de stimuler la repousse.
 

L’accouchement

La chute de cheveux est aussi fréquente après l’accouchement. En effet, durant cette période, l’organisme de la femme subit des changements hormonaux. Elle pourra alors perdre ses cheveux pendant quelques plusieurs mois. Et après, les cheveux repousseront en général sans aucun souci. Mais il faudra une bonne alimentation. Le médecin pourrait aussi prescrire la prise d’une supplémentation en vitamines et en acides aminés. Une pilule contraceptive après le retour de couche pourrait également stopper la chute des cheveux grâce à son apport hormonal.
 

Les carences alimentaires

Les carences alimentaires, et les régimes amincissants sont d’autres facteurs de chute de cheveux. Le corps a besoin de protéine, de fer, et de zinc afin de pouvoir produire de la kératine, un produit nécessaire pour la repousse des cheveux. Et la chute se poursuivra tant que durent les carences. Il suffit donc d’une alimentation bien équilibrée pour que la chevelure retrouve sa brillance, dans quelques mois. La viande rouge, les légumes, les céréales, les laitages… apporteraient les minéraux et vitamines nécessaires pour la santé des cheveux. Les masques nourrissants aident également à la chevelure à retrouver sa brillance.
 

Les produits agressifs ou inadaptés

L’utilisation des produits inadaptés ainsi que les traitements esthétiques répétés sont également à l’origine de la chute des cheveux. La coloration et la décoloration, les permanentes, lorsqu’elles sont utilisées de façon abusive les fragilisent aussi.
 

La ménopause

Et enfin la ménopause. C’est en général le seul facteur qui pourrait entrainer une perte de cheveux définitive chez la femme. À cette période, le taux d’œstrogène diminue, causant la chute des cheveux. En absence de traitement, cela peut se poursuivre pendant plusieurs années et le cheveu peut ne pas repousser.
Afin de limiter la chute et de stimuler la pousse, plusieurs solutions existent : traitement hormonal substitutif, prise de supplémentation en acides aminés et en vitamines, et un traitement local vasolidatateur.
 

Comment identifier une chute de cheveux anormale ?

Il est normal que l’on perde quelques cheveux par jours, entre 50 et 100. Si vous constatez donc que sous la douche, vous perdez vos cheveux, ne vous alarmez pas ! En revanche, si vous voyez que vous en perdez beaucoup trop, par exemple, si au réveil, votre oreiller en est couvert, ou lorsque vous en avez beaucoup sur votre brosse, il est probable qu’il s’agit d’une chute anormale. Consultez un médecin pour bénéficier d’un traitement adapté. Une chute non traitée peut en effet persister jusqu’à 5 ans. Un traitement adapté stoppera la chute des cheveux et accélère le renouvellement.